Impact of protected areas and land use on regeneration of Acacia woodland’s in Eastern Burkina Faso

L´impact des aires protégées et des utilisations anthropogènes du sol sur la regeneration des terrains boisés à Acacia dans l´est du Burkina Faso

Regeneration success, persistence strategies (seedlings vs. coppicing), and population trend of Acacia spp. were tested under two land-use regimes in eastern Burkina Faso: (i) protected areas shielded to livestock grazin
Regeneration success, persistence strategies (seedlings vs. coppicing), and population trend of Acacia spp. were tested under two land-use regimes in eastern Burkina Faso: (i) protected areas shielded to livestock grazing pressure, to logging, and using early annual fire as a management system; (ii) areas with high human impact (heavily and extensive livestock grazing, harvesting for wood and for medicinal plants). Generally, a good regeneration rate of Acacia species was observed in protected areas and a poor regeneration rate in areas with high human impact. Nevertheless, some species affiliated to the subgenus Aculeiferum as A. dudgeoni and A. polyacantha showed a good regeneration under both land use regimes. Juvenile plants less than 25 cm height of A. dudgeoni and A. gourmaensis increased by 116 to 50 % in areas with human impact as compared to their populations in protected areas. With SCD slopes varying from –0.40 to -0.70, the protected Acacia woodland displayed a stable population structure due to abundance of recruitment, and coppicing persistence (more common in the subgenus Aculeiferum) favoured by early annual fire. Consequently, the protected areas are favourable for Acacia woodland regeneration. Conversely, SCD slopes are positive or close to zero in areas of anthropogenic regime and showed a declining population, especially more marked with the subgenus Acacia due to permanent seed and seedling removal by livestock grazing. Nevertheless, the number of seedlings of some species was higher in areas under human pressure than in protected areas, especially for the subgenus Aculeiferum, improving the genetic variability and thus the long-term maintenance of the population. Key words: Acacia, early fire, land use, sudano-sahelien zone
show moreshow less
Le statut de la régénération, les stratégies de persistance et la dynamique des Acacia spp. ont été évalués suivant deux modes d’utilisation dans la région est du Burkina Faso: (i) les zones protégées soustraites du pâtu
Le statut de la régénération, les stratégies de persistance et la dynamique des Acacia spp. ont été évalués suivant deux modes d’utilisation dans la région est du Burkina Faso: (i) les zones protégées soustraites du pâturage extensif et de la coupe du bois, mais sont parcourues annuellement par des feux précoces ; (ii) les zones à forte impact anthropique (fort pâturage extensif, exploitations humaines diverses). En général, les zones protégées montrent un taux de régénération élevé des Acacia spp. alors que les zones anthropogéniques présentent une faible régénération. Néanmoins, certaines espèces affiliées au sous genre Aculeiferum comme A. dudgeoni et A. polyacantha montrent une bonne régénération dans les deux modes d’utilisation des terres. La population juvénile de moins de 25 cm de hauteur des espèces tel que A. dudgeoni et A. gourmaensis est 116 à 50 % plus élevée dans les zones anthropisées que dans les zones protégées. Avec des pentes de régression variant entre -0.40 à -0.70 dans les zones protégées, les populations présentent une structure stable due à l’abondance des plantules, et des rejets de souches maintenues par les feux précoces (plus fréquent dans le sous genre Aculeiferum). Par conséquent, les zones protégées sont plus favorables à la régénération des formations d’Acacia. A l’opposé, les pentes de régression sont positives ou proche de 0 dans les zones anthropisées montrant des populations peu stables particulièrement pour le sous genre Acacia à cause du prélèvement des semences et des plantules due au pâturage extensif. Néanmoins, les plantules issues de la germination de certaines espèces du sous Aculeiferum sont plus nombreuses dans les zones anthropisées que dans les zones protégées et pourraient améliorer la variabilité génétique pour la conservation à long termes des peuplements. Key words: Acacia, feux précoces, pâturage, utilisation des terres, zone soudano-sahélienne
show moreshow less

Download full text files

Export metadata

  • Export Bibtex
  • Export RIS

Additional Services

    Share in Twitter Search Google Scholar
Metadaten
Author:Salifou Traoré, Oumar Kaboré, Jeanne Millogo Rasolodimbi, Lamourdia Thiombiano, Sita Guinko
URN:urn:nbn:de:hebis:30-61045
Document Type:Article
Language:English
Date of Publication (online):2008/12/17
Year of first Publication:2008
Publishing Institution:Univ.-Bibliothek Frankfurt am Main
Release Date:2008/12/17
Tag:Acacia ; early fire ; land use ; sudano-sahelien zone
Source:Flora et Vegetatio Sudano-Sambesica, 11, 17-24
HeBIS PPN:209493887
Institutes:Institut für Ökologie, Evolution und Diversität
Dewey Decimal Classification:580 Pflanzen (Botanik)
Sammlungen:Universitätspublikationen
Sondersammelgebiets-Volltexte
Licence (German):License Logo Veröffentlichungsvertrag für Publikationen

$Rev: 11761 $